qui-sommes-nous.eu

Philippe Pemezec

La petite ville du Plessis-Robinson, autrefois cité-dortoir, est devenue en une vingtaine d’années la plus attractive des Hauts-de-Seine. Son architecture, si chère au maire Philippe Pemezec , sortant de l’ordinaire de la banlieue parisienne et ses nombreux espaces verts qui la recouvrent (un tiers de la surface) ne peuvent pas être les seuls facteurs qui attirent la convoitise des Franciliens.


Sur l’emblème de la ville, le slogan « l’esprit village » est inscrit. C’est effectivement la ligne directrice qu’a choisie de suivre Philippe Pemezec, depuis quelques années. Au Plessis-Robinson règne un climat convivial et chaleureux où les habitants ont leurs petites habitudes, comme celle de se retrouver régulièrement au grand marché sous la grande halle inspirée du style Baltard. Beaucoup ont la chance de pouvoir saluer le maire et pourquoi pas d’entamer une discussion avec lui : c’est entré dans les mœurs par ici.


Quoi de mieux que la traditionnelle Fête des Guinguettes pour illustrer le climat robinsonnais ? Une vraie fête de village à l’ancienne, avec défilé de chars confectionnés par les enfants des centres de loisirs, concert, élection de Miss et Mister Robinson, le tout sous une décoration et des costumes d’époque… On se croirait presque à la campagne ! Pourtant, Le Plessis-Robinson n’est qu’à 10km de Paris.