qui-sommes-nous.eu

IDF Solaire

mathieu dacheville

La restauration à thème, on connaissait déjà. Quoi de neuf chez les Fondus de la raclette ? …

Eh bien, pour comprendre comment ça fonctionne, une bonne idée serait déjà de réserver dans l’un des 3 restaurants des fondus de la raclette… Excellent moyen de voir par soi-même ce qu’il s’y passe, comment on y est accueilli et à quoi ressemble les menus, mais, dans un premier temps, une petite réservation via son smartphone donne déjà un aperçu de la facilité d’accès dans les – presque – chalets de montagne parisiens… Ce qui est nouveau dans ces restaurants, c’est la manière de gérer l’ensemble du processus client via le numérique. Et puis il y a aussi la thématique et les produits, bien sûr, mais cela ne suffit pas.

Comment Mathieu Dacheville est-il arrivé à ce concept ?

Première étape : donner au client le moyen de gérer son envie de resto de A à Z….

L’idée de ce fonctionnement a germé peu à peu, au cours de la vie professionnelle du jeune entrepreneur. Il a en effet vécu plusieurs expériences circonstanciées dans des restaurants à thème où il a pu apprécier l’intérêt de la clientèle pour ce genre de lieux, mais aussi le fait que l’approche client et la gestion pouvaient être meilleurs grâce au digital. Mathieu Dacheville avait déjà œuvré à l’Auberge Bressane (prestige médiéval) et au sept quinze (saveurs italiennes). Ayant donc tiré les leçons de ses expériences précédentes et cherché le moyen d’optimiser le concept du restaurant à thème. Impatient de réussir et prêt à mettre les bouchées doubles pour percer dans ce milieu, l’entrepreneur gastronome jette son dévolu sur une enseigne de restaurant créée par 3 amis savoyards, les Fondus de la Raclette. Ce premier restaurant lui sert de laboratoire pour mettre au point la formule, le business model. Il reprend l’activité en 2009, avec son ami Sylvain Breton, à peu près moulé dans le même format que lui : ambition et envie de faire différent !  Homme de communication, Mathieu va développer 3 restaurants savoyards qui deviennent le Groupe « les Fondus de la Raclette » avec succès.  Ce succès est basé sur l’alliance réussie entre bonne formule de restauration : de l’originalité, un accueil, des produits de qualité et des petits prix et une méthode de communication bien huilée. Mathieu fait partie de la génération des millenials qui a réinventé la vie via quotidienne via le smartphone et la tablette !! Les envies et le fonctionnement des 20/35 ans, ça le connait et il sait quelles prestations offrir pour les satisfaire… Aujourd’hui en 2017, l’ensemble de la population est concerné par l’utilisation du numérique!!! Toute la vie personnelle et professionnelle est assujettie au digital et nous en sommes tous devenus dépendant. La manière de gérer les sorties, les voyages et les loisirs est particulièrement impactée par le fonctionnement smartphone… Pour choisir un restaurant, désormais on ne «tourne » plus dans le quartier sans trop savoir ce qu’on cherche. Le client et ses amis ou collègues sont devenus très exigeants sur l’immédiat : il faut trouver, choisir et réserver dans les meilleurs délais, sans se déplacer, sans téléphoner et simplement en cliquant sur le lien qui nous intéresse… Il faut aussi pouvoir changer d’avis sur le nombre de convives ou l’heure de la réservation et on veut le faire savoir en une seule manipulation sur le smartphone…

Deuxième étape : Accueillir et satisfaire le client sur place

L’idée de la thématique existait déjà, émergée naturellement de la tête dans les sommets de nos deux associés, Mathieu et Simon. L’ambiance montagne, l’esprit chalet, la détente en format « casse-croûte devant la cheminée » tout cela devait se retrouver en intégrant l’évocation de la neige, la glisse en luge ou à ski, l’ambiance festive qui s’en dégage d’une réminiscence de vacances. La bonne fondue au coin du feu  ou la raclette moelleuse couvrant paresseusement des patates du pays, cela peut même devenir un fantasme…  Les 2 amis ont misé sur la réussite gustative de plats presque mono produits mais réalisés avec des produits du pays dont le goût à lui seul fait le secret du plaisir ! L’esprit s’envole immédiatement vers les sommets, dans un environnement dépollué de l’inutile. En 1960, lors du centenaire du rattachement de la Savoie à la France, le journal départemental avait fait un dossier spécial sur le sujet en décrivant la personnalité des habitants de ce « village gaulois »…. Le journaliste ayant demandé à un parisien ce qu’il pensait des savoyard, celui-ci a répondu : « un savoyard, c’est un gars qui se prend pour Dieu parce qu’il à la tête dans les étoiles et les pieds sur des skis…. » Alors, sans aller jusque-là, il est normal que l’ambiance dégagée par une étape gastronomique dans un restaurant à thématique montagne donne au convive l’impression de s’évader pendant un instant… C’est cela que Mathieu et Simon ont souhaité mettre en valeur dans le cadre de leur activité.

Le versant digital de la montagne à raclette !

Mathieu Dacheville a bien compris que sa clientèle, celle de l’avenir, passerait par les réseaux sociaux et les plateformes digitales pour venir chez lui. A lui donc de prendre le contrôle sur cette visibilité et de se donner les moyens de répondre directement à la demande du nouveau client et de fidéliser l’ancien…. En bon montagnard, le créateur du groupe Les Fondus de la Raclette s’est fait capitaine du bobsleigh « tout digital »  qu’il faut absolument maitriser à l’époque actuelle. Ça va vite et les virages sont souvent durs à négocier. Il ne faut pas sortir de la piste et c’est pour ça que les restaurateurs doivent être accompagnés par des pros.

Il a donc choisi de travailler avec la solution Zenchef, un outil vraiment utile pour optimiser le moment que le client va passer dans ses restaurants, au-delà de la qualité des mets. Cette fameuse « expérience clients » dont tout le monde parle et que parfois le client ne voit jamais… Sauf du mauvais côté !  Zenchef donne au restaurateur et ses brigades la possibilité à tous les acteurs du restaurant de faire de la « relation clients ». Les équipes disposent du temps à consacrer à la relation avec les convives ; Pour Mathieu, il est primordial que les restaurants soient équipés, car le succès d’un restaurant se gagne grâce à la qualité des produits, l’originalité des menus et la chaleur de l’ambiance, mais il perdure grâce aux  moyens de communication numérique. En effet, en allégeant l’aspect technique du travail des personnels de service et en optimisant les réservations, horaires et gestion des tables, la solution leur laisse aussi plus de temps et de disponibilité pour accueillir le client, échanger avec lui et lui donner l’impression d’être reçu comme un Vip.

Dans le cadre de son concept à thème, Mathieu a compris qu’il était important d’allier la tradition culinaire à des modes de fonctionnement et de communication à la pointe de la technologie. Si le contenu est au fond du caquelon ou sur la pierrade, l’environnement de l’accueil client se trouve sur l’écran du smartphone… Il est clair que Mathieu Dacheville appartient à la nouvelle génération de restaurateurs dont certains ont révolutionné la cuisine et d’autre la manière d’y avoir accès. Les solutions digitales sont nécessaires, encore faut-il les utiliser à bon escient ! Comme de nombreux autres métiers, la restauration a changé depuis les années 2000 et vraiment changé depuis 2 ou 3 ans… Quel que soit l’opinion que l’on a de ces changements, ils sont irrémédiables et autant surfer sur la piste de la nouveauté, c’est ce qu’ont fait les Fondus de la raclette… Et finalement les clients sont gagnants : produits frais et surveillés, réservation rapide, détails déjà fournis avant l’arrivée…

Et c’est quoi, ZENCHEF ?

Zenchef est une solution digitale destinée aux restaurants, en résumé cela sert avant tout à la gestion des stocks, de la salle et des réservations en interfaçage sur le web. Connaissant bien le problème et la difficulté pour certains acteurs du CHR à s’adapter aux nouvelles technologies et à anticiper les problèmes, la solution revendique le fait de les assister au quotidien. Pour ça c’est la meilleure technologie qui a été mise en place, simple, ludique et à un prix accessible. En plus des outils de gestion sur site, la plateforme donne aux restaurateurs le contrôle de leur visibilité sur le web : ils peuvent interagir en direct avec leurs clients et piloter leurs canaux de distribution et de communication en toute autonomie.

« C’est par manque de temps et de compétences que beaucoup de restaurateurs ont l’impression que leur présence sur le web leur échappe ! Ils ont, en quelque sorte, abandonné leur e-réputation et leurs relations clients à des plateformes intermédiaires spécialisées dans les avis clients. Et forcément, le résultat est binaire : ou c’est bon, ou c’est mauvais, certes, mais surtout ce n’est pas toujours vrai… Il est temps que ça change ! »

Pour Zenchef, chacun son métier : les restaurateurs savent faire de la cuisine et du service client, ils ne sont pas forcément les meilleurs acteurs des nouvelles technologies, y compris de celles qui peuvent les aider (ou les handicaper). Il ne faut pas attendre qu’ils soient rattrapés par les tendances et mis devant le fait accompli. La solution évite tous ces désagréments et intervient en soutien à chaque moment.

Mathieu Dacheville a choisi de donner la priorité à la relation client

Le PDG du groupe Les Fondus de la Raclette a décidé, au début 2017, d’équiper ses trois restaurants avec la solution Zenchef, dans l’objectif de mieux maîtriser sa communication envers le client.  Pour ne pas être « piégé » dans une relation commerciale avec les plateformes intermédiaires de réservations en ligne, il souhaitait garder le contrôle sur son exposition internet. En effet les plateformes en ligne donne tout de suite une bonne visibilité mais les dérives sont possibles et les résultats parfois désastreux, quand le commentaire négatif s’infiltre dans les avis clients… Une plateforme n’est pas un être humain et il est certainement difficile de déléguer une partie du travail à des intermédiaires impersonnels et qui ne disposent pas de la totalité des éléments pour encourager une solution de réservation. Su l’aspect strictement commercial le commissionnement des intermédiaires a aussi un impact sur les marges et donc sur les prix des repas. Restaurateur ou client, tout le monde y perd…